La Thaïlande

 

La Thaïlande est notre 5ème pays tour du monde et une des destinations les plus abordables avec l’Iran. À la différence près, c’est que la Thaïlande conjugue tous les avantages en une destination : culture, détente, sport et découverte culinaire.

 

CHIANG MAI

Arrivés en Thaïlande à Chiang Mai à 8h du matin après 22heures de voyage. Nous sommes épuisés. Deux heures d’attente à l’aéroport de Vârânasî pour une heure de vol et une escale à Delhi de quatre heures à l’aéroport, avant notre départ à Chiang Mai, 4h de vol, via Bangkok, avec un transfert d’une heure, et une heure d’avion pour finir. Ouf !

À l’aéroport de Delhi, je croise des « Lady Boy », les hôtesses transsexuelles de la compagnie thaïlandaise. Elles sont incroyablement belles, c’en est flippant. Elles pourraient filer des complexes à certaines. Impossible à détecter…elles se comportent comme des stars, en défilant de manière exagérée, c’est amusant. La compagnie Thai airways est d’un confort et l’accueil incroyable. Notre avion est à deux étages, c’est le premier qu’on prend de cette taille…la meilleure compagnie jusqu’ici, même si Turkish Airlines n’est pas mal du tout. Depuis l’aéroport de Delhi, nous ne nous parlons plus Philippe et moi. Nous effectuons ce voyage dans un silence de mort, juste interrompu par des échanges d’ordre logistique. Depuis l’Inde où j’ai attrapé froid se superpose une gastro, comme Philippe. On est tout les 2 dans un sale état, et ça explique les tensions. Philippe est arrivé à sa limite nerveuse et moi à ma limite de patience, ça ne pouvait qu’exploser. Je ne filmerai ni ne photographierai quasiment plus rien, n’étant plus d’humeur.

 

La Thaïlande après l’Inde est comme une oasis. Pas de klaxons, pas de sollicitations, c’est propre et les gens sont zen, un vrai bonheur. Les trois premiers jours, on essaye de récupérer par le sommeil et notre premier massage Thai. On est quasi sûr d’avoir chopé des vers « lambliases ou amibes ». On se demande s’il n’est pas temps d’aller chez un médecin. On s’autoprescrit de la «haba saouda », huile de Nigelle, pour voir avant, en sachant que c’est une huile qui a les vertus pour soigner quasiment tout, et qu’elle est recommandée dans la médecine prophétique.

 

Découverte de la ville

Le troisième jour, on sort donc pour visiter la ville et faire « salate joumouha » (prière du vendredi). On avait rencontré la veille une petite nénette en hijab près du marché de nuit, « le night bazar », particularité du pays, qui nous avait indiqué où se trouvait la mosquée. Après la prière, je sympathise avec une jeune fille et sa mère. Elles me proposent de venir manger avec elles au RDC de la mosquée, car c’est un énorme bâtiment, où le repas est offert pour tous. On apprendra plus tard qu’il s’agit d’un repas funéraire, offert par la famille du défunt. Je suis heureuse de pouvoir enfin manger de la viande, je ne suis pas une grande carnivore, mais là ça fait trois semaines et c’est un vrai plaisir.

Je leur demande où trouver du halal dans la ville et elles me disent que toute la rue qui longe cette mosquée se nomme « » et que donc tout y est halal. Elle me dit de venir le soir à l’ouverture du night bazar, pour voir tout ce qui s’y trouve. À notre table se joignent un indien, un chinois et une thaïlandaise. La mère de la jeune fille est chinoise et son père thaïlandais, avec nous en plus, cela fait un beau mélange fraternel. Nos convives posent pleins de questions à Philippe sur sa conversion.

 

voyage halal, tourisme musulman, muslim globe trotter, muslim backpacker, Muslim On The Rod, Tour du monde  voyage halal, tourisme musulman, muslim globe trotter, muslim backpacker, Muslim On The Rod, Tour du monde

 

Le soir venu nous arpenterons la halal Street où nous nous remplissons le ventre de viande et de bonnes grillades. La nourriture thaïlandaise est une tuerie, tout est bon. Des simples Noodles aux plats plus raffinés, je ne m’en lasserai pas jusqu’à la fin, contrairement à d’autres pays. Je la regretterai même plus tard. J’ai un vrai coup de foudre pour Chiang Mai, qui est entourée de verdure et si apaisante, elle a beaucoup de charme. Je n’ai jamais été attirée par les pays asiatiques (à part le Viet Nam et le japon), en plus d’avoir pas mal d’à priori sur les Asiatiques, assez bêtement, comme nous en avons tous, je suppose. C’était l’occasion pour moi quand Philippe me le proposa de casser ces préjugés et de me faire ma propre idée. Ce fut donc une vraie découverte, qui m’a agréablement surprise.

 

Excursion dans la jungle

Le lendemain nous partons faire une excursion à dos d’éléphants. J’adore les animaux et j’avais très envie déjà en Inde de le faire, mais trouvant le truc trop fake, je me suis abstenue. J’avais peur que ce soit également le cas ici et que le truc soit bien dégueulasse…bah c’était bien dégueulasse.

Je me suis donc juré de ne plus faire de sortie touristique comme ça, quitte à ne rien voir et ne rien faire. Nous remarquons que les éléphants ont des trous dans le front, d’où certains saignaient. Au début je ne comprenais pas à quoi c’était dû, et si c’était vraiment du sang, car c’était des écoulements bleus, qui avaient séché. Puis nous avons vu des pics en forme de pioches miniatures, que les dresseurs leur enfonçaient dans la tête pour les orienter et les dresser. Encore ce sentiment de dégoût qui m’envahit.

On regrette de ne pas avoir pris une agence d’écotourisme que nous avions vu pourtant la veille, mais que nous avions trouvé trop cher. Voilà ce que c’est que d’avoir préféré le prix à la qualité ! J’ai regretté également d’être partie sans n’avoir rien dit, car même si ma protestation n’avait servi à rien, si nous sommes plusieurs à le faire, cela peut changer la donne, car la manne touristique prévaut sur tout. Favorisez l’écotourisme, car même si c’est plus cher, la présence de ses animaux en ces lieux, la beauté de la faune et de la flore est ce qui nous ramène dans ces pays à la base. Alors préserver et protéger cette nature est une priorité. Que cherchons-nous au juste ? Juste des animaux et un paysage à prendre en photo, ou une réelle connexion au vivant ? Nous sommes responsables de notre façon de voyager, nous n’avons pas à accepter pour notre plaisir personnel et pour avoir en tête des souvenirs merveilleux, que cela se fasse de n’importe quelle façon. C’est aussi ça un voyage halal : se faire dans le respect de la nature et des autres.

Nous devions après « l’éléphant tour », visiter un village traditionnel des femmes girafes, tribu birmanes à l’origine, réfugiée en Thaïlande après des persécutions (eux aussi les pauvres) à leur encontre. Bah là, c’était le summum de la « dégueulasserie ». Le village était un faux pour commencer, et les femmes étaient là à attendre que nous achetions des objets artisanaux et nous nous n’étions là que pour les prendre « elles » en photos. Un tel sentiment de mal-être nous prend…No comment.

Nous avions vu dans les attractions proposées « le temple des tigres » ou nous pouvions nous prendre en photos et passer une demi-heure dans une cage avec des fauves tous gentils et inoffensifs, uniques en Thaïlande, ni drogués ni rien, promet le dépliant, frissons garantis. Après notre excursion nauséabonde, j’ai voulu en savoir plus sur celle-ci. Il était du coup hors de question de la faire bien sûr, et après quelques recherches nous tombons sur un article qui confirme ce que nous pensions. Il s’intitule : « 7 raisons de ne pas visiter le temple des tigres ». Un journaliste s’est infiltré dans un de ces temples et décrit ce qu’il y a découvert.

Entre l’exploitation, le gavage, la disparition et le manque de liberté de ces fauves si nobles et si solitaires, il y a de quoi s’insurger. Il est vraiment important de se renseigner avant de faire ce genre d’excursion. Pas comme nous quoi.

 

Thailande, éléphante torturée, Chiang Mai

 

Le temple d’or

Le dernier jour nous visiterons le temple du bouddha d’or sur les hauteurs de la ville et nous ferons un trek de trois heures dans la jungle.

Je découvre un bouddhisme très différent des lectures que j’ai pu faire lorsque je m’y intéressais plus jeune et j’en suis très étonnée. Comme quoi voyager nous donne l’occasion de comprendre beaucoup de choses. Je me dis qu’au final nous sommes tous schizophrènes, cela n’est pas propre aux musulmans d’orient et d’occident.

« Le bouddhisme, d’après Wikipédia, est, en occident soit une philosophie, soit une religion, voire les deux, dont les origines remontent en Inde au Ve siècle av. J.-C. à la suite de « l’éveil » de Siddhartha Gautama (son fondateur donc) et de son enseignement. Le bouddhisme est la quatrième religion mondiale, qui présente un ensemble ramifié de pratiques méditatives, de pratiques éthiques, de théories psychologiques, philosophiques, abordées dans la perspective de la bodhi « l’éveil ». Bien que le bouddhisme soit communément perçu comme une religion sans dieu, que la notion d’un dieu créateur soit absente de la plupart des formes du bouddhisme (elle est cependant présente dans les formes syncrétiques en Indonésie), la vénération et le culte du Bouddha lui donnent un statut de quasi-dieu contribuant à brouiller les notions de dieu et de divinité dans le bouddhisme.»

Nous observons donc le temple recouvert d’or, les boutiques à l’intérieur, les caisses transparentes et géantes remplies de pièces et de billets et les bénédictions payantes. Je ne pensais pas les bouddhistes si riches (les temples d’or et les caisses étant « monnaies » courantes partout en Thaïlande), mais surtout je ne pensais pas que les bénédictions puissent être payantes, ça me heurte vraiment. Du coup, je ne comprends pas les traditions de renoncement et d’humilité qui doivent normalement accompagner la vie des moines…car des moines touristes, avec des téléphones portables, en train de vendre des produits divers et variés, on en verra pas mal. Mais plus tard, je repenserais au Vatican qui s’est dévoyé, tout autant que ceux qui détiennent la Mecque, même s’ils ne représentent qu’eux-mêmes, n’ayant pas de clergé en islam … Mais aux yeux des non musulmans, l’Arabie saoudite abritant la Mecque et les Saoudiens étant descendants de la tribu du Prophète, ils le conçoivent quand même un peu comme ça. Je repense donc au scandale des moines bouddhistes jet-setter et je comprends mieux…comme je repense à l’exploitation des Tigres par ces mêmes moines…le monde change, et pas en bien.

Le lendemain direction la capitale en train. 

 

voyage halal, tourisme musulman, muslim globe trotter, muslim backpacker, Muslim On The Rod, Tour du monde

 

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, partagez-le!

 

 

Plus de photos et d’infos? Revenir à la page pays

 

 

 

Aller sur le Forum Thaïlande :

Forums Thaïlande
1 sujet (sur un total de 1)
1 sujet (sur un total de 1)

Créer un nouveau sujet dans “Thaïlande”

Vos informations: