Nourriture

 

 

 

La cuisine bolivienne comporte de nombreux plats à base de céréales, patates et piments (pas très forts). Plutôt copieuse que variés, il y a néanmoins à Cochabamba, des spécialités gastronomique réputées comme le plat typique: le pique macho. La patate est déclinée sous de nombreuses formes accompagné d’ingrédients divers.

On retrouve pas mal de riz, pâtes, céréales andines, œufs, poulet, viande des camélidés, bovins et ovins ( tels que, le plato placeño, la sajta de pollo, le chicharon) qui arpentent l’Altiplano, et poissons d’eau douce.

C’est dans les restaurants populaires, comme ceux des marchés, que vous trouverez la nourriture la plus « typique » et la moins chère, l’hygiène pas toujours au top, assez sommaire.
Les « vrais » restaurants ne sont fréquentés que par Boliviens aisés et les touristes, avec une cuisine internationale assez quelconque comme des pizza, pâtes etc…

C’est aussi le pays du quinoa. 

La sopa de mani, soupe de viande et de cacahuètes, peut être quant à elle la seule nourriture de la journée; elle est traditionnellement dégustée le dimanche en famille.

Concernant les desserts, on y trouve beaucoup de chocolats notamment le ceibo qui est un chocolat noir d’excellence.

Les boissons sont aussi importantes et sont principalement à base de plantes. La tisane de coca en est l’une des principales.

 

Spécialités

Le pique macho:

Le Pique Macho (ou piquer un macho lo) est un plat typique des vallées boliviennes, en particulier à Cochabamba, aimé par tous les bolivien. Il est connu pour être autant copieux que succulent.  Constitué de morceaux de bouchées de bœuf et des pommes de terre frites, on ajoute à ce cela des oignons , des oeufs, de la moutarde , de la mayonnaise et du ketchup .

 

Salteña

Le met le plus typique est la, souvent consommé dans la matinée, est un type d’empanada remplie de bouillon, de viande ou de poulet, d’œuf dur et d’épice et cuit au four.

 

La empanada salteña:

Les plats nationaux les plus typiques du pays sont  (genre de rissole à base de viande de poulet, pommes de terre, olives et oeufs, auquel on peut ajouter des oignons, des petits pois ou d’autres légumes) le chuño (pommes de terre séchées à froid, utilisées dans la soupe chairo et dans d’autres plats traditionnels) montado de lomo (oeufs frits sur un bifteck, servi avec du riz et des plantins frits (type de bananes) picante del pollo (poulet bouilli passé à la poêle et cuit dans son jus, accompagné de frites ou de chuño et de salade brouillée avec des piments) et le lechon al horno (cochon de lait rôti accompagné par du camote, patates douces et des plantins frits).

 

Le quinoa:

Délicieux en soupe (aux légumes) ou avec du lait, même si on le trouve aussi sous forme de pain et de pâtes. Il occupait la place centrale dans l’alimentation inca. On trouve aussi la prochecañahua, moins répandue, le millmi (amarante) et le tarwi (graines de lupin des Andes).

 

Empanada (ou salteña): 

Spécialité venue du nord de l’Argentine. C’est une sorte de chausson au poulet, à la viande et aux oignons ou au fromage, excellent quand il est chaud. Accompagne souvent le petit déj ou sert d’en-cas dans la matinée.

 

 

 

 

Aller sur le Forum Bolivie :

1 sujet (sur un total de 1)
1 sujet (sur un total de 1)

Créer un nouveau sujet dans “Bolivie”

Vos informations: