Infos pratiques

 

Internet/Téléphonie:

Domaine Internet : .pe

Indicatif téléphonique: +51

 

Décalage horaire:

Moins de 07h00 (Par rapport à la France) en été

Moins 6 en hivers

 

Electricité:

Tension ou voltage : 220 volts

Fréquence du courant : 60 Hz

110V et 220V à Talara. 50 Hz à Arequipa.

Attention : vous aurez besoin d’un adaptateur pour vos appareils.

 

Transports:

À moins de louer une voiture, vous vous déplacerez surtout en bus. Ceux-ci sont assez bon marché, sauf si l’on choisit les VIP de certaines compagnies !

Le train du Machu Picchu, quant à lui, n’est pas donné…
Le taxi à Lima peut être un poste de dépense à ne pas négliger alors que dans les autres villes il faut compter de 3 à 5 S pour une course intra-muros.

 

En avion
Plusieurs compagnies assurent des liaisons aériennes d’une ville péruvienne à l’autre. Voir compagnies lowcost ici.

En bus
Un bon réseaux de bus, comme dans toute l’Amérique latine d’ailleurs. Les bus desservent les principales villes du Pérou excepté quelques-unes en Amazonie. Directs ou avec plusieurs arrêts, il y a différents prix selon le confort.

Les collectivos
Minibus d’une vingtaine de personnes, plus rapides que le bus, mais plus chers .

Taxis et bus urbains

Évitez le taxis clandestins qui n’ont pas d’affiche lumineux en haut, à Arequipa c’est même dangereux. Les Taxis n’ont pas de compteur, mais ne sont pas chers. Demandez aux auberges/hôtels/restaurants le prix d’une course et toujours négocier le prix avant de monter. En général, le prix varie entre 3 à 5 S, et a savoir que c’est toujours plus cher dans la capitale.

Des Rickshaws, remplacent souvent les taxis en Amazonie.

Dans les grandes villes, on peut aussi emprunter les bus. Vous payé une fois assis, une personne est alors chargée de collecter l’argent et de donner les tickets. Compter environ 1-1,50 S le trajet.

En train
Il y a 4 lignes de chemin de fer au Pérou, dont l’une est la plus haute du monde et franchit le col de Ticlio à 4 800 m d’altitude. Par contre, il n’y a que deux par mois, il faudra vous renseigner à l’avance et même réserver avant de partir si vous le pouvez, pour avoir la chance de contempler de superbes paysages. Les prix sont un peu cher mais le confort correct. Attention à votre sécurité lors de trajets de nuit, dormez à coté de votre sac ou attachez le.

Location de voitures

On vous le déconseille un peu, sauf si vous avez l’habitude de conduire dans des pays en voie de développement, ou en Amérique latine. Permis internationale nécessaire. Referez un 4X4 si vous le pouvez.

Les grands axes sont en général bien entretenu. Mais le réseau routier en générale reste assez médiocre.Cependant, renseignez-vous toujours avant de partir, les distances étant plus longues qu’on ne l’imagine. Le mieux est de s’informer auprès des compagnies de transport locales ou des hôtels/auberges.

La Panaméricaine, route qui longe la côte du nord au sud du pays, ainsi que les routes Pisco-Ayacucho et Nazca-Cusco, Arequipa-Puno, et la route Cusco-Puno, sont en bonnes états. La route vers Puerto Maldonado a été refaite, on peut faire de Cusco à  la forêt amazonienne en 15h. 

Bateaux

Il est possible d’accoster le Pérou depuis les îles du Pacifique ou depuis les pays de la côte ouest américaine par des bateaux de croisière avec escale au port Callao de Lima. Il y a d’autres ports sur la côte péruvienne : Salaverry, Chimbote, San Martin, Matarani, Ilo.