Formalités d’entrée touristique 

 

S’ils voyagent à des  fins touristiques et non lucratives, les ressortissants de France, de Belgique et du Canada peuvent rester sur le territoire japonais jusqu’à 3 mois sans demander de visa, et les ressortissants suisses jusqu’à 6 mois. Un visa dit tanki-taizai (visa de séjour temporaire) vous sera délivré à votre arrivée.

Un passeport en cours de validité suffit pour votre voyage (il doit être valable au moins jusquà la fin de votre séjour), ainsi qu’un billet d’avion ou de bateau et/ou une attestation de réservation.

Les visiteurs qui entrent dans le pays avec un visa de séjour temporaire doivent être en possession d’un billet retour en bateau ou en avion. Dans la pratique, on vous demandera rarement de présenter ce document, mais mieux vaut l’avoir.

À l’arrivée au Japon, à l’Immigration, de nouvelles mesures de contrôle sont imposées depuis quelques années (motivées par la lutte contre le terrorisme) : vous présentez votre passeport et la carte de débarquement (carte ED) à l’officier d’immigration. Vos empreintes digitales sont prises. L’officier d’immigration prend ensuite une photo de vous. Enfin, petit entretien (éventuel, mais pas systématique) puis on vous rend votre passeport.