Infos pratiques

 

 

Sécurité générale

Le ministère des Affaires étrangères déconseille de se rendre sur les côtes Nord et Est de l’État du Sabah et aux alentours.
Par ailleurs, une vigilance renforcée est conseillée dans la région frontalière avec la Thaïlande.

Drogue

Par le passé, certains s’imaginaient que s’ils se faisaient prendre avec de la drogue, la Malaisie les épargnerait, que la peine de mort ou les longues peines de prison étaient forcément pour les autres.
Attention, impossible de dire « je ne savais pas ». Dès l’aéroport, des panneaux d’affichage aux dépliants touristiques, on peut lire : « En Malaisie, tout transport de drogue entraîne la peine de mort. » Et c’est comme ça dans tout le pays. Et sachez que la fumette est considérée comme une consommation de drogue à part entière.

 

Internet/Téléphonie:
Indicatif téléphonique: +60Domaine
Internet: .my

Décalage horaire:
GMT/UTC + 8h

Electricité:
220-240 V, 50 Hz

 

Transports:

Avion

Kuala Lumpur est un centre majeur pour des vols entre l’Europe, l’Asie et l’Australie. Malaysia Airlines (www.malaysiaairlines.com) offre un réseau vaste de vols domestiques (intérieurs) et internationaux, des vols directs sont également disponibles entre l’Europe et Bornéo malais.

D’autres compagnies aériennes proposent la liaison de Paris à Kuala Lumpur : Emirates, Qatar, Klm/Air France, Singapore Airlines, Cathay Pacific, Etihad, Gulf Air.

Firefly, la filiale de Malaysia Airlines (MAS) connecte également les voyageurs aux différentes villes intérieures en Malaisie. La compagnie aérienne opère depuis l’aéroport de Subang.

 Plus de 45 compagnies aériennes internationales volent dans le pays tandis que le transporteur national Malaysia Airlines possède un réseau mondial qui couvre six continents et un réseau national sur plus de 36 destinations locales. Air Asia, la compagnie aérienne budgétaire de la Malaisie opère depuis le terminal LCC de l’aéroport,  propose également des vols régionaux et dessert les principales villes et resorts en Asie du Sud-Est, l’Australie, Corée, Japon.

La plupart des visiteurs arrivent par avion sur l’un des six aéroports internationaux en Malaisie. La passerelle principale est l’Aéroport International de Kuala Lumpur (KLIA) à Sepang dans l’état de Selangor. Le reste du pays, y compris Sabah, Sarawak et le Territoire Fédéral de Labuan dans l’est de la Malaisie, est bien relié par 14 aéroports intérieurs et pistes d’atterrissage.

 Situé à 50 km de la capitale de Kuala Lumpur, KLIA (Kuala Lumpur International Airport) est parmi les aéroports les plus modernes dans le monde. Tout y est entièrement traité informatiquement. KLIA est une plateforme aéroportuaire à quatre pistes, capable d’accueillir 25 millions de passagers par an et à terme, avec de nouvelles installations, 45 millions de passagers par an.

Incorporé dans la conception de l’aéroport, un système de navette automatisé relie, en quelques minutes, le bâtiment où les passagers débarquent à l’aérogare où l’immigration et les dédouanements ont lieu. La réception des bagages est entièrement automatisée et le système d’autorisation des passagers sont particulièrement efficaces.

Des Bus et taxi sont disponibles à votre arrivée à l’aéroport. Des bus express pour Kuala Lumpur et des bus locaux à la station de Nilai KTM Komuter et Subang sont disponibles de la gare routière. La station de bus est située au rez-de-chaussée du Bloc C dans le parking couvert de l’aéroport.

 

Bus

Un réseau très dense relie toutes les grandes villes des bus express, plusieurs fois par jour et souvent toutes les 30 mn à 1h pour les liaisons les plus demandées (comme Kuala Lumpur-Malacca).
Les bus, climatisés et généralement confortables, sont plus rapides que le train. À l’ouest, ils empruntent l’autoroute nord-sud ; en revanche, la desserte de la côte est et la traversée de la péninsule sont plus fastidieuses.
Ces bus se feront un plaisir de vous arrêter où vous voulez, pourvu que ce soit sur leur chemin. Pour les destinations courues, mieux vaut réserver au moins la veille, durant les vacances scolaires (surtout endécembre). N’hésitez pas non plus à utiliser les bus locaux : c’est souvent le seul moyen de visiter les petits villages. Transnasional est l’une des meilleures compagnies (bus confortables et horaires fiables).

 

Train

Il existe deux lignes principales. La plus importante dessert la côte ouest, depuis la Thaïlande jusqu’à Singapour, via Butterworth (Penang), Ipoh et Kuala Lumpur. L’autre traverse le centre en diagonale depuis Tumpat et Wakaf Bharu (gare de Kota Bharu), au nord-est du pays, jusqu’à Gemas, où elle rejoint la première. Traçant son chemin en pleine forêt tropicale, ce « train de la jungle » dessert entre autres les gares de Kuala Lipis et de Jerantut, porte d’accès au parc de Taman Negara.
Les tarifs sont invariablement bas, mais les trains sont lents (même les ekspress !), en particulier sur cette seconde ligne, et ils ont souvent l’idée saugrenue de passer au milieu de la nuit… La troisième classe reste relativement confortable (pas d’air conditionné). N’hésitez pas à vous offrir des couchettes : elles sont à un prix très raisonnable.

L’essentiel des trains appartient à la compagnie nationale KTMB, qui effectue trois-quatre passages quotidiens sur chacune des deux grandes lignes et dessert Bangkok une fois par jour. Toutefois, sur le tronçon Kuala Lumpur-Ipoh, il vaut mieux emprunter le réseau ETS (même site Internet, cliquer sur « Intercity and ETS Timetable ») avec des trains électriques plus rapides et plus nombreux, mais aussi plus chers.

KLIA Ekspres est le service de train direct sans arrêt entre l’aéroport et l’aérogare situé à la station centrale de Kuala Lumpur (KLCAT). Le temps de voyage est de 28 minutes. KLIA Transit est un autre train de banlieue à grande vitesse entre l’aéroport et la station centrale de Kuala Lumpur. Il y a par contre quelques arrêts et le parcours fait 35 minutes.

L’Orient Express est un service aussi idyllique qu’exclusif exclusif. Il traverse les pays de Bangkok à Singapour via Kuala Lumpur. En couvrant la péninsule dans toute sa longueur – plus de 2 000 km, c’est un voyage de deux jours qui s’ouvre au voyageur avec des arrêts fréquents aux emplacements scéniques. Pour plus d’informations, visitez www.orient-express.com

 

Passage par Singapour

Pour des visiteurs entrant de Singapour, Johor Bahru est le point d’entrée principal au sud. Entre le nord et le sud, la Voie express lie Johor Bahru avec Kuala Lumpur à 220km au nord. Une voie de chemin de fer et une route connectent Johor Bahru à Singapour. L’immigration et les points de contrôle douaniers sont basés à l’entrée à la Chaussée. Un deuxième pont lie Tanjung Kupang – 30km le sud-ouest de Johor Bahru – à Tuas à Singapour.

Passage par la Thaïlande

Placé sur le parcours du rail principal avec un service de train quotidien de Bangkok, Padang Besar – dans l’état le plus au nord de la Malaisie de Perlis – est un autre point d’entrée. Keretapi Tanah Melayu (KTM) ou le Chemin de fer Malais fournit un train express international de Butterworth à Haadyai en Thaïlande et des services réguliers de Padang Besar à Singapour via Kuala Lumpur.

 

Taxis

Taxis classiques: vous devez marchandez sec et cela peut être fatiguant à la longue. En moyenne, une course classique tourne autour de 2/4 euros. Dans les îles c’est toujours plus chers!

Taxi-conteur: Dans les grande villes vous n’avez qu’a vérifier que le conteur est allumé.

Trishaws : on en trouve principalement à Malacca, à Penang. Le marchandage s’impose.

Taxis longue distance: On les prend pour relier une ville à une autre. Plus cher que le train, mais tarifs affichés, ils prennent 4 passagers max et comme au Maghreb, vous pouvez la privatiser pour quelques euros de plus.

 

Voiture

On peut louer une voiture auprès des grandes compagnies habituelles, dans les principales villes et dans les aéroports, ou auprès d’une agence locale, parfois un peu moins chère. Mais les sociétés comme, Avis, Kasina Baru, Hertz, Pantas, Mayflower Orix et Insas sont représentés également à l’aéroport, avec des bureaux dans la zone des arrivées. La circulation s’effectue à gauche, privilégiez une automatique si cela vous gène. A noter que le permis de conduire français est accepté en Malaisie, mais un permis international peut être exigé, donc mieux vaut privilégier le second.

Un modèle de base (catégorie A) revient à environ 45 euros par jour en moyenne, assurance comprise. Aux îles Langkawi, zone franche, c’est jusqu’à moitié moins en basse saison.

La Malaisie dispose d’un très bon réseau routier. Les Panneaux verts indiquent la présence d’autoroutes. A l’ouest l’autoroute qui relie Johor Bahru (dans le Sud) à la frontière thaïlandaise (dans le Nord) est rapide et dispose d’aires de repos propres et bien entretenus. L’autoroute est payante et il est préférable au premier péage d’acheter la carte Touch’n’Go, que l’on recharge au fur et à mesure.

Attentions

  • La signalisation n’est pas en anglais, mais en malais 
  • En ville, le stationnement est fréquemment payant 
  • Louez un GPS, car les villes se développent très vite et tout change rapidement. 
  • Allumer vos phares lorsqu’il pleut

 

En moto

On trouve dans de nombreux lieux touristiques, surtout les dans les îles, des locations de petites motos semi-automatiques de 100 cm3, ou de scooters pour ceux qui préfèrent le tout automatique. C’est pratique pour se déplacer, pas cher (7/11E par jour), mais vérifiez que vous avez le permis adéquat (certains loueurs l’exigent) et ne vous aventurez pas sur les routes malaisiennes si vous n’avez jamais conduit ce genre d’engin auparavant.

Par bateau

La Malaisie péninsulaire et l’est de la Malaisie sont facilement accessibles via les ports. Localisé à l’extérieur de la capitale de Kuala Lumpur sur la côte ouest de la péninsule, le Port Klang est le plus grand port moderne de la Malaisie. D’autres ports majeurs sont situés dans les îles de Penang et Langkawi, au nord de la péninsule; à Johor au sud; à Kuantan sur la Côte Est; et à Kota Kinabalu dans Sabah.

Le Port Klang est maintenant entretenu par la nouvelle ville de port internationale – Westport situé dans l’île de Pulau Indah. Zone de libre-échange, Pulau Indah est actuellement développée comme une zone industrielle, commerciale, résidentielle et de loisirs. Son centre de tourisme se complète d’une marina et de stations balnéaires.

En s’étirant sur 11km, Westport est conçu pour être un port régional de haute technologie. Il a une zone terminale avec de grands conteneurs d’entrepôt et un centre commercial. Le terminal de Star Cruise – le plus grand croisièriste du terminal dans la Région Asie-Pacifique – est aussi placé ici. Star Cruise est une ligne de croisière de loisir internationale majeure qui passe par Penang, le Port Klang, Melaka et Langkawi.

FerryLink exploite un service de ferry automobile de Changi à Singapour et à Tanjung Belungkor sur le littoral du sud de la péninsule. Tanjung Belungkor est la passerelle de la station balnéaire populaire de Desaru. Il y a quatre voyages quotidiens sur des jours ouvrables et huit voyages quotidiens les week-ends.