Nourriture

La cuisine malaisienne regroupe un large éventail de la cuisine asiatique en général, Indienne et Chinoise en particulier ! La mixité de sa population, ainsi que l’influence de son voisin thaïlandais et indonésien en est l’origine. Sans oublier l’influence de l’apport colonial, qui amènent à la cuisine malaise des touches britanniques, portugaises, hollandaises.

Mais si l’on devait mettre un bémol sur la Malaisie, ce serait sur sa gastronomie, qui est en dessous de la cuisine Thaïlandaise et Indonésienne.
On retrouve cependant les mêmes aliments de base : riz, nouilles, poulet, poisson, bœuf ou mouton.
Les épices sont également à la base de la cuisine malaisienne, souvent additionnée de lait de coco.

Attention, dans les quartiers Chinois, la nourriture n’est pas halal, ainsi que chez les Indiens hindouistes. Seuls les Malais et les Indiens musulmans ont de la nourriture halal.

Pas mal de street food, mais la plus rependue reste la Chinoise, donc non halal. Dans les iles à majorité musulmanes, vous n’aurez pas ce souci.

Spécialités :

Nasi lemak :  c’est du riz cuit dans du lait de coco avec un mélange  d’épices : gingembre, anis étoilé et cannelle. Habituellement mangé
avec des anchois frits, des oeufs pochés, une sauce de sambal épicée, des
tranches de concombre, et des cacahouètes croustillantes.
Nasi padang : plat populaire d’origine indonésienne, c’est du riz vapeur, servi avec de la viande ou du poisson, frits, grillés ou en sauce (curry) et accompagnés de légumes marinés.
Satay : Ce plat se compose de morceaux de poulet ou de boeuf mis en brochettes et grillés au-dessus d’un feu de charbon de bois. Mariné dans une sauce cacahouètes, avec du riz et des concombres.