En bref 

 

Superficie :
514 000 km².

Population :
Environ 67 millions d’habitants.

Capitale :
Bangkok : 8,3 millions d’habitants, 14 millions avec la banlieue.

Politique:
Chef de l’État : le roi Bhumibol Adulyadej (couronné en 1950!) également connu sous le nom de Rāma IX.
Chef de la junte militaire : le général Prayuth Chan-ocha.

Langues :
Thaï, anglais et dialectes régionaux, le chinois et l’anglais.

 

Économie :
L’économie de la Thaïlande est une économie de pays émergent, fortement dépendante de ses exportations qui représentent plus de la moitié du PIB, qui est, en PPA, de 654 milliards de dollars.

Le redressement de la Thaïlande depuis la crise économique asiatique de 1997, s’exprime notamment par une spécialisation dans certains secteurs exportateurs comme la construction automobile, l’industrie agroalimentaire, l’électronique ou qui permettent de faire rentrer d’importantes quantités de devises comme le tourisme.

La croissance du PIB de la Thaïlande tourne depuis une décennie entre -2 % et 8 %, avec une forte volatilité, notamment à cause des conséquences des tensions dans le sud de la Thaïlande, du tsunami de 2004 et l’instabilité politique liée aux chemises rouges et aux chemises jaunes, ainsi que de la Crise de 2008.

 

Géographie :

La Thaïlande fait partie de la péninsule indochinoise, jusqu’à l’isthme de Kra, qui marque la transition avec la péninsule Malaise. Le pays s’étend sur environ 805 km d’est en ouest et 1 770 km du nord au sud.
Au centre, on trouve une vaste plaine, la plaine alluviale de la Chao Phraya, le plus grand fleuve thaïlandais. C’est la région la plus dense au niveau de la population et la plus riche du point de vue agricole.
Bangkok est située à proximité du fertile delta du Maenam Chao Phraya. Tout autour de ce bassin s’élèvent des massifs montagneux. Les massifs qui longent la frontière birmane sont les sommets les plus élevés, culminant à 2 595 mètres au Doi Inthanon. Quant à la région péninsulaire, bordée d’étroites plaines côtières, elle atteint son point culminant au Khao Luang à 1 786 m.
À l’est du bassin du Chao Phraya, on trouve une autre chaîne montagneuse, d’axe nord-sud, qui culmine à 1 270 mètres grâce au Doi Pia Fai.
Un plateau bas et aride s’étend au nord et à l’est de cette chaîne : c’est le plateau de Khorat, qui occupe le tiers oriental du pays (appelé l’Isan) et borde la vallée du Mékong (Mae Nam Khong), à la frontière avec le Laos.

 

Histoire:

La Thaïlande a connu trois grandes périodes dans son histoire: les différents royaumes, le protectorat, et l’instauration de la monarchie constitutionnelle. 

La Thaïlande n’est le « pays des thaïs » que depuis un millénaire environ. Avant cela il existait dans la région plusieurs royaumes indianisés successifs ou concurrents, d’ethnie mône, khmère oumalaise. Les thaïs établirent leurs propres royaumes, d’abord à Sukhothaï et Lanna, puis au royaume d’Ayutthaya. Ces États se combattirent entre eux et furent constamment menacés par l’empire khmer, les birmans et le Viêt Nam. Progressivement plus puissante, la Thaïlande, amputée de plusieurs régions (Cambodge, Laos) souffrit aussi des empiètements de l’Europe coloniale au xixe siècle et au début du xxe siècle. Les Thaïs se targuent d’être le seul pays d’Asie du Sud-Est à n’avoir jamais été colonisé, mais certains il furent sous protectorat.

Après la fin de la monarchie absolue en 1932, la Thaïlande a vécu soixante ans de pouvoir militaire, jusqu’à l’établissement d’un système démocratique, avec un gouvernement élu. Ce système est cependant faible, et les militaires continuent à jouer un rôle prépondérant dans la politique. En mai 2014, le pays connaît son 12e coup d’État depuis l’instauration de la monarchie constitutionnelle en 1932.

 

(Source Wikipédia)