Nourriture

 

 

Cuisine

La cuisine Turque a bénéficié de l’héritage de ce que fut l’Empire ottoman. Orientales, méditerranéennes, ou asiatiques, c’est à travers des saveurs et des plats typiques de la Grèce, de l’Arménie, de la Palestine, de l’Iran, de la Syrie, de l’Égypte, des Balkans, ou du Maghreb que l’on retrouve les plus succulentes spécialités.

 

Spécialités turques

Le kebab (ou shawarma en orient) !  Qui veut dire brochette en turc, est une viande, mouton ou de poulet, grillée sur le feu, servie avec du pain matelassé et du piment. Le Döner kebab (dérivé du verbe tourner = kebap tournant) dispose d’un grand morceau de viande sur une broche qui tourne et grillés durant de longues heures. Cette cuisson a pour effet de rendre la viande tendre et goûtue.

Ce que l’on sait moins, c’est que le döner kebab est d’origine allemande et non Turc, car il a été inventé en 1971 à Berlin, par un certain Mehmet Aygün, immigré turc !

La chorba, soupes turques, (différente de la chorba algérienne, qui vient d’ailleurs de l’empire Ottoman), qui peut se décliner sous plusieurs formes.

 

Les entrées 

Les mezze, hors-d’œuvre à base de crevettes, fromage, haricots, feuilles de vigne Farcis, fonds d’artichauts, haricots, fèves etc…. La cacýk, (genre de tzatziki grec) est une entrée à base de yaourt et de concombres râpés, à d’huile d’olive et à l’ail. Le börek (petites briques feuilletés) fourrés au fromage ou à la viande hachée, sont dérivé : le poğaça, chaussons fourrés au fromage, à la viande, aux épinards, aux pommes de terre ou nature.

 

Les plats

Le güveç, ragoût de mouton, de bœuf, de poulet ou de crevettes, qui a mijoté dans un plat en terre cuite.

Le kumpir est une grosse pomme de terre cuite au four, farcie au fromage, avec du beurre et différentes crudités.

Le bulgur, qui ne connaît pas ? A la base d’origine Anatolienne, c’est aussi un aliment typique en Turquie. Il y en a partout.

Le mantı, raviolis au yaourt et à l’ail.

Les pide sont des pizzas sans sauce tomate, garnies de viande avec des oignons ou de fromage. Très répandues et pas chères. Une autre sorte de pizza : lahmacun, ronde et épicée qu’on trouve un peu partout, les deux pour 3x rien.

Le gözleme, sortes de crêpes fourrées au fromage, aux épinards, aux pommes de terre ou à la viande hachée.

Les leblebi sont des pois chiches grillés, qui se vendent dans des roulottes en pleine rue.

Le pain turc est plutôt une sorte de galette plate, rien de comparable avec nos pains.

 

Les produits laitiers

Le beyaz peynir, de la famille de la feta, et le kaþar peynir (un peu comme le gouda). Pour le yaourt, le vrai yaourt turc est salé, et il se mange accompagné de viandes ou autre. Le yaourt Kanlýca, est quant à lui sucrée et se mange avec du miel ou de la confiture. Le sütlaç est une sorte de riz au lait excellent.

 

Les pâtisseries 

Les baklavas bien sûr ! Que l’on retrouve partout au Maghreb, est un petit gâteau feuilleté aux amendes ou aux pistaches, nappé de miel. Dans la même famille, les tulumba sont plutôt frits et nappé au sirop.

Les loukoums : spécialité incontournable, sont de petits cubes de pâte aromatisé (à la rose, à la menthe, à la pistache, orange…) et saupoudré de sucrée glace. Cette pâtisserie était considérée comme un médicament par les Babyloniens.

La helva est une pâtissière à base de différents fruits secs et de sucre. Il en existe de plusieurs type.

Le künefe est un dessert aux cheveux d’ange fourré de fromage fondu et servi tiède. Spécialité du Sud-Est.

Le chocolat de Galata est l’un des meilleurs du pays.

La Turquie est aussi le pays spécialiste des fruits secs : noisettes, pistaches, amandes, pignons…

 

Boissons

Le café

Ce sont les Ottomans qui ont donné à l’Europe le goût du café. Un bon café turc est cuit avec le marc et le sucre, et doit monter jusqu’à ébullition au moins trois fois.

 

Le thé

Boisson nationale, une vrai institution, le thé est cultivé sur les rives de la mer Noire, dans la région de Rize. C’est un thé noir, préparé traditionnellement dans une double théière avec l’eau en bas et le thé en haut. On le sert dans de petits verres à col.

 

Les jus

Le şalgam suyuSpécialité de la région d’Adana, au sud, mais que l’on trouve partout. C’est en fait du jus de navet rouge, acide et très salé. C’est aussi surprenant que rafraîchissant.

L’ayran: Boisson rafraîchissante à base de yaourt, d’eau et de sel, très populaire. Il accompagne les viandes et les légumes à l’huile.

 

 

 

Aller sur le Forum Turquie :

1 sujet (sur un total de 1)
1 sujet (sur un total de 1)

Créer un nouveau sujet dans “Turquie”

Vos informations: