Nourriture

La cuisine allemande est une cuisine assez rustique, simple et consistante, avec des clichés à la vie dure comme le porc, la bière, les pommes de terre et le chou, mais pas que. Aujourd’hui et surtout dans les grandes villes, les cuisines innovantes, végétariennes, diététiques ou communautaires ont le vent en poupe.

C’est donc dans cette catégorie que nous voyageurs musulmans trouverons de quoi appréhender la cuisine allemande.

Le principal repas pour les allemands se prend à midi et on dîne en principe léger.

 

 

Spécialités :

Le kebbab:
kebab signifie « grillade », « viande grillée ». D’après la légende, les soldats ottomans du Moyen Âge utilisaient leur épée pour se faire griller des morceaux de viande, à la verticale. Cette cuisson à la broche aurait donné naissance à la viande de kebab. En Allemagne, à Berlin exactement en 1971 par un immigrant turc eu l’idée de mélanger cette viande à de la salade et des frittes dans un sandwich. Celui-ci va rapidement s’exporter… jusqu’en Turquie !

Le porc:
On retrouve du porc (Schwein) dans toutes les assiettes et quelles que soient les régions : saucisses, saucissons, lardons, jambons, jarrets, abats ou simples côtelettes… Mais aussi, bien sûr, de la volaille grillée, des poissons du lac, ou des gibiers en saison, selon la région que vous fréquenterez. Bon pour nous c’est sur, c’est mort.

La pomme de terre « Kartoffel »  et le chou « Kohl »:
Accompagnements présents partout. Les patates se mangent sous toutes leurs formes : bouillies, rissolées, en salade (KartoffelSalat), en purée, frites, etc. Le chou, rouge et aigre en entrée, donne aussi la fameuse choucroute « Sauerkraut », moins présente dans le pays qu’on le croit.

Brot:
La France n’est pas la capitale du pain, c’est l’Allemagne, eh oui ! Elle possède plus d’une centaine de sortes, avec toutes sortes de farines et graines. Vous en aurez pour tous les goûts.

Les Knödel:
Un bon plat hongrois que l’on trouve dans tout l’Est de l’Allemagne, ce sont de grosses boulettes de pâte, à base de mie de pain ou de pommes de terre, très consistant!

Nudeln:
Également friands de pâtes, les Allemands consomment également beaucoup de pâtes (comme les Strasbourgeois) en les mélangeant avec du lard ou même des pommes de terre (oui je sais).

La choucroute: 
Qu’on ne présente plus!

 

 

Petit plus: Essayez les « Ratskeller » qui se situent en centre-ville, sorte de cantine en dessous de toutes les mairies, où tout le monde se mélange, avec nourriture roborative et prix raisonnables.