Le Canada

 

Chaque année plus de 60 000 français décident de s’installer à l’étranger. Ce chiffre ne me surprend pas et les motivations sont assez variées. J’ai récemment lu des conversations Quora à ce sujet, et les interviewés citaient beaucoup le manque d’opportunité professionnelle, la difficulté d’entreprendre/investir, et la crise sociale. Ce sont ces mêmes raisons qui m’ont poussée à immigrer (ou m’expatrier comme dirait certain) au Canada en 2012. Etant donné que j’avais déjà complété mon Master à Québec, j’ai décidé de changer de province et de m’installer à Toronto pour travailler. Cela peut donc être une belle opportunité de hijra, d’expatriation ou d’immigration.

Il est difficile de parler du Canada de façon générale, car chaque province est unique et dispose de son propre système que ce soit au niveau de la législation, la fiscalité, l’éducation, la santé, etc. Je vais donc vous parler principalement de Toronto et un peu de Montréal, et vous présenter les caractéristiques qui en font des destinations intéressantes pour les musulmans.

 

 

Immigration et intégration

Le Canada accueille en moyenne 250 000 immigrants par an. Le pays encourage l’immigration et offre un grand nombre de programmes à cet effet. Cela en fait une destination accessible et prisée auprès de toutes les nationalités. Indépendamment de votre situation, il est possible d’opter pour la résidence permanente, qui vous permet de venir vous installer et de jouir des mêmes droits que les citoyens canadiens (excepté pour le droit de vote). De nombreux programmes d’immigration existent, dont le programme ontarien de l’entrée express pour les Travailleurs qualifiés francophones et le programme des Travailleurs qualifiés sélectionnés par le Québec. Ces programmes s’adressent aux francophones et ciblent les catégories de travailleurs qui sont en forte demande au Canada. Pour un français, le processus d’immigration est plutôt rapide, à titre indicatif ça a pris environ 5 mois pour un ami via le programme de l’entrée express.

Il est aussi possible d’appliquer au programme de Permis Vacances-Travail (PVT), voir notre article sur « quel type de voyage » très populaire au Canada qui permet d’avoir un visa de 2 ans pour travailler ou juste voyager. Cela peut être une bonne expérience pour tester la vie d’expat, surtout si vous n’avez jamais vécu à l’étranger auparavant.

Le Canada met un point d’honneur à faciliter l’intégration des nouveaux arrivants. Il existe une infinité de programmes et associations qui offrent des cours de langues, des services de recherches d’emplois, des aides financières, etc., j’ai moi-même profité des cours d’anglais lorsque je me suis installée à Toronto.

La plupart des musulmans d’origine maghrébine choisissent de s’installer à Montréal du fait que ce soit francophone est bien moins cher que les autres villes (Toronto, Vancouver, etc.). L’adaptation culturelle y est aussi plus facile, par moment on se croirait même à Paris !

 voyage halal, tourisme musulman, muslim globe trotter, muslim backpacker, Muslim On The Rod, Tour du monde

 

Multiculturalisme

Une personne sur deux à Toronto est immigrée. La diversité est au cœur de la culture et c’est d’ailleurs un aspect dont la ville est très fière « Diversity, our strenght ». Ce multiculturalisme se retrouve sur tout le territoire canadien, à quelques différences près ; par exemple la Colombie Britannique présente une forte population immigrante asiatique alors que le Québec accueille la majorité des immigrants francophones (français, maghrébins et africains). Face à une telle population, c’est presque indispensable d’être ouvert d’esprit et de respecter les valeurs de chacun. L’identité nationale est basée sur l’acceptation de ces différences et la législation en matière de discrimination est très stricte.

 

Islam

Les musulmans sont environ un million au Canada, soit 3,2% de la population. Dans la région de Toronto, ce sont surtout des musulmans d’origine indienne, pakistanaise, iranienne et égyptienne ou arabe. Dans la ville d’Ottawa, ce sont plutôt des libanais, sud-asiatiques et somaliens,

voyage halal, tourisme musulman, muslim globe trotter, muslim backpacker, Muslim On The Rod, Tour du monde

De Montréal au Québec ce sont des musulmans d’origine marocaine, algérienne et libanaise. En plus de Toronto, Ottawa et Montréal, presque chaque région métropolitaine canadienne majeure a une importante communauté musulmane, ce qui facilite tout ce qui concerne, les mosquées, la nourriture halal, les écoles… Du côté de Vancouver en Colombie-Britannique, ils sont plutôt d’origine iranienne.

L’économie en plein essor à Calgary et Edmonton a attiré une population croissante de musulmans dans ces régions.

Le Canada étant un pays ouvert, il est plutôt facile de pratiquer sa religion librement. Pour une hijra, ou même pour organiser un « voyage halal » c’est une destination idéale. On trouve de la viande Halal partout, les mosquées sont nombreuses (du moins dans le centre-ville) et il est généralement possible de prier au travail. Il y a également des écoles islamiques et pas mal de conférences/événements communautaires. Le port du voile est évidemment accepté partout, je me souviens d’une campagne marketing d’un hôpital de Toronto en 2013 dont le message était « We don’t care what’s on your head, we care what’s in it ». Pour ce qui est de Montréal c’est assez similaire excepté que le gouvernement québécois est bien plus conservateur.

Avec l’élection récente du premier ministre Justin Trudeau, les différentes ethnies, religions et cultures sont plus que jamais promues par le gouvernement. Entre la danse Bollywood avec les indiens et l’accueil en personne des réfugiés syriens, Trudeau veut positionner le Canada comme un pays d’accueil et de diversité.

Carrière

Le marché du travail canadien est très dynamique et les opportunités nombreuses surtout dans certaines provinces comme Alberta et le Saskatchewan qui recrutent massivement. A Toronto c’est aussi le cas, il y a des offres dans tous les secteurs. Si vous avez travaillé plusieurs années dans votre domaine en France, il faut savoir que les entreprises ne reconnaissent pas cette expérience à l’étranger et les recruteurs demandent une première expérience professionnelle canadienne. Cette exigence m’avait beaucoup pénalisée lorsque j’ai commencé à chercher du travail, j’avais un diplôme québécois mais cela ne suffisait pas. J’ai donc dû commencer avec un emploi non qualifié pour pouvoir me construire une expérience de travail canadienne et par la suite travailler dans mon domaine. La recherche d’emploi est un processus qui peut prendre du temps et les meilleures opportunités se trouvent sur le « marché caché ». Il faut donc se construire un bon réseau et rencontrer ceux qui travaillent dans votre domaine. De nombreux événements sont organisés pour favoriser les échanges professionnels et il est tout à fait correct de demander à être recommandé pour un poste. En tant que francophone, on peut toujours commencer par un emploi bilingue en service à la clientèle pour pouvoir payer les factures le temps de décrocher un meilleur job. Dans tous les cas, il faut venir préparer et avoir quelques économies pour tenir les premiers mois d’autant plus que le coût de la vie à Toronto est élevé. En règle générale, la carrière évolue très rapidement et le salaire avec. Je dirais qu’il y a aussi un bon équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée dans le sens ou les horaires de travail sont flexibles, beaucoup ont l’option de travailler de chez eux et les journées de travail plus courtes qu’en France.

Toronto est aussi une ville d’entrepreneurs. Tout le monde veut lancer son affaire et le gouvernement offre de nombreuses bourses pour soutenir ces porteurs de projet. La communauté d’entrepreneurs est extrêmement active avec un nombre gigantesque d’événements/meetups/associations.

 

Nature

Pour finir, je dirais que le Canada c’est avant tout des paysages à couper le souffle. Deuxième pays le plus grand au monde, après la Russie, il s’étend sur une superficie de 10 millions de km2, et se trouve entouré à l’est de l’océan Atlantique, au nord de l’océan Arctique et à l’ouest de l’océan Pacifique, c‘est dire.

Il y a bien sûr les chutes du Niagara mais aussi des millions de Lacs qui sont d’une beauté époustouflante, environ 31 000 lacs, faisant du Canada la plus grande réserve d’eau douce de la planète.

 

parc-national-banff-canada

niagara-218591_1920

 

Je suis une grande passionnée de randonnée et je pars en expédition dès que l’occasion se présente. J’ai la chance d’habiter à quelques heures du parc d’Algonquin qui est un vrai paradis sur terre, surtout pour les fans de camping. Plus à l’ouest, les provinces de Colombie-Britannique et d’Alberta offrent des paysages grandioses avec ces montagnes et glaciers, au Grand-Nord vous pouvez admirer les aurores boréales, le Québec est aussi une magnifique région pour la randonnée et l’observation des baleines en Gaspésie. La beauté des paysages canadiens est d’ailleurs ce qui m’aide le plus à supporter le froid en hiver!

 

J’espère que cet article vous a permis d’avoir une meilleure idée de la vie au Canada. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me laisser un commentaire et j’y répondrais avec plaisir !

 

Si vous avez aimé cet article, partagez-le!

 

 

Plus de photos et d’infos? Revenir à la page pays

 

 

 

Aller sur le Forum Hijra/Expatriation:

Forums Hijra/Expatriation
2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Créer un nouveau sujet dans “Hijra/Expatriation”

Vos informations: