La Chine d’Est en Ouest

 

 

La Chine c’est l’autre bout du monde, c’est l’Empire du milieu, c’est un continent à lui tout seul…bref c’est immense! Alors il faut bien choisir les parties que l’on veut visiter. Depuis que j’ai vu la photo des montagnes « Arc-en-ciel » de Zhangye Danxia c’était devenue mon idée fixe de m’y rendre. Personne ne comprenait mon envie d’aller là-bas et même m’en dissuadait à cause de la culture chinoise…Mais il m’en faut plus pour m’empêcher de faire un tel voyage!

La Chine c’est aussi une écriture et une langue à part et 1.357 milliard d’habitants dont 23 308 000 de musulmans (soit 1,8% de la population Chinoise). Je ne pouvais donc pas faire l’impasse sur la région musulmane du Xinjiang. Mon périple commence donc à Pékin pour voir entre autre la fameuse muraille de Chine, en passant par Zhangye Danxia et ses fameuses montagnes aux couleurs écarlates et émeraudes, Turfan, Urumqi et Kashgar (ces trois dernières villes se trouvent dans la région musulmane). C’est une longue distance qui demande beaucoup de patience face à la barrière de la langue et aux longues heures de transport. Pour ce voyage nous étions quatre (Une de mes sœurs et deux amies). Alors si malgré tout vous êtes prêt à faire ce voyage, suivez le guide!

 

Quelques conseils avant de partir

 

Comme je l’ai dit plus haut la barrière de la langue peut être un grand frein quand on se rend compte que quasiment aucun Chinois ne parlent anglais…et qu’on est perdu! Si, si je vous assure. J’ai fait un sondage et quand un Chinois vous répond qu’il parle un peu anglais ça veut dire qu’il sait dire « yes, no, sorry ». Alors un conseil : téléchargez une application de traduction français/chinois. Les Chinois utilisent beaucoup ce genre d’application, ça nous a été fort utile quand nous n’arrivions pas à communiquer (Nous n’avions pas cette appli mais eux oui). Sinon vous pouvez aussi utiliser le petit livret de dessin « G’palémo » du Routard (5€ seulement). Ce petit livret nous a été très utile pour nous faire comprendre sur les basics du quotidien.

 

Concernant le budget : visa à Paris (120€) billet d’avion international (668€), un vol interne (450€), transports en train (190€), visites, hôtel et dépenses sur place (1 200€), cela nous a fait un budget total de plus de 2 620€ pour 24 jours (période du 10 août au 2 septembre). Autant dire qu’il faut voir large.

 

Les hôtels : Nous avons été dans des hôtels de confort standing (prix en moyenne entre 10 et 20€ par personne) et une auberge de jeunesse à l’hygiène un peu douteuse. Faites donc bien attention aux auberges de jeunesse qui montrent leur meilleure chambre en photo. Le mieux est de visiter avant si vous pouvez. Evitez aussi les chambres sans fenêtres : elles sentent souvent le renfermé, peu climatisées et peuvent sentir fort la cigarette. Nous avons eu droit à ce désagrément.

 

Les transports : Le transport le plus utilisé pour les longues distances est le train : Le TLV (Train Lente Vitesse). Bon non ok, je plaisante, ce terme n’existe pas mais le train est vraiment lent! Si vous avez établi votre itinéraire à l’avance et que vous décidez de partir au mois d’août je vous conseille de réserver tous vos billets de train en avance. En effet les places sont prises d’assaut au moins d’août et vous risquez d’avoir de mauvaise surprises. Ayant testé les places première et seconde classe que ce soit en siège ou en couchette, je vous déconseille fortement de prendre la seconde classe…enfin si vous voulez garder un bon souvenir de votre séjour J. Pour réserver vos billets de train passez par ce site que nous avons utilisé, ils sont très professionnels et réactifs : https://www.travelchinaguide.com. Pensez à bien envoyer les documents demandés dès que votre réservation est effectuée car les places partent rapidement.

 

Pour les trajets en ville à Pékin, nous avons utilisé surtout le métro dont l’écriture est en pinyin, c’est-à-dire une écriture qui n’est pas en pictogramme chinois; autrement dit que l’on peut lire en tant qu’occidental. Pour toutes les autres villes, nous sommes passées par des taxis ou des agences d’excursions de l’hôtel pour certaines visites. Pensez donc à toujours prendre une adresse en chinois car les chauffeurs ne savent pas toujours lire une écriture non chinoise. Idem pour le Xinjiang, ils ont une autre écriture : ils utilisent l’alphabet arabe.

 

Saison touristique : Les meilleures saisons pour visiter la Chine sont le printemps et l’automne. Nous sommes parties pendant la haute saison touristique en août et c’est aussi la saison des pluies. Mais je vous rassure nous avons plus eu un temps ensoleillé que pluvieux. Mais pensez tout de même à avoir un parapluie sur vous…

 

Dans votre valise : Il peut faire très chaud en août mais quand il pleut et qu’on se retrouve trempés…on peut vite prendre froid ! Alors dans votre valise, prendre des vêtements légers…un pull et un imperméable! Evitez les vêtements courts pour les femmes dans la région du Xinjiang, sinon tous les regards seront rivés sur vous.

Voilà, maintenant vous savez tout avant votre départ, prêts pour la visite ? Alors allons-y!

 

 

Pékin

Notre périple commence à Pékin, Beijing de son nom d’origine. C’est une grande ville agitée, il ne faut pas avoir peur de la foule. Il y a de nombreux sites à visiter mais en y restant quatre à cinq jours il faut faire son tri. Pour circuler, le meilleur moyen est le métro. Vous pouvez soit acheter une carte que vous chargerez une fois pour toute pour vos différents trajets et vous évitez ainsi les longues files d’attentes. Soit achetez un pass pour chaque destination, en allant au guichet ou aux machines. Nous avons donc choisi de visiter Le Temple du ciel, le Temple des Lamas, le Temple de Confucius, la Cité Interdite, la Mosquée du Bœuf et la Grande Muraille de Chine.

Notre première visite est au Temple du Ciel (Temple of Heaven) qui était non loin de notre hôtel. A ce propos, je vous déconseille fortement de prendre un hôtel dans le sud-est. Ce n’est pas du tout un endroit touristique, c’est plutôt lugubre et quasiment personne ne parle anglais. Je vous conseille plutôt de prendre un hôtel dans le centre ville, vers les hutongs. Je conseille donc ces deux hôtels très bien situés dans les hutongs, dans un endroit animé : Beijing Homekey Hotel[1] (réservation possible sur Booking.com, seul le manager parle anglais). Nous y avons séjourné à notre retour du Xinjiang. L’hôtel est bien situé, le gérant est agréable, par contre il ne faut pas s’attendre à du luxe. L’hôtel est assez vieillot, sa seule attraction est qu’il est d’un prix correct et bien situé. Nous avons aussi découvert, sans y séjourner, l’auberge « Peking International Youth Hostel[2] » non loin de cet hôtel qui est vraiment nickel. Celle-ci je vous la conseille fortement! Ces deux hôtels se trouvent dans le quartier de Dongcheng en plein centre de Pékin.

Quand vous déambulerez par ailleurs dans les ruelles du quartier Dongcheng et que vous vous sentez fatigués, pensez à faire un tour au petit centre de massage « Maoer Laoli Health Club »[3]. La masseuse Xiaoméi est merveilleuse, elle a juste des doigts de fée! Les prix sont très attractifs et vous donneront envie de tester des massages différents. Ils font notamment la fameuse hijama que l’on connaît chez nous.

 

 

Chine, beijing-homekey-hotel

 

 

Pour en revenir au Temple du Ciel, c’est un grand espace de plusieurs cours avec plusieurs temples contenant des trônes de différentes tailles. On peut s’imaginer les empereurs et leurs concubines se faufiler entre ces différents murs… Le Temple du Ciel au bout est le principal intérêt de cette visite. Le Temple des Lamas est un ensemble de temples l’un dans l’autre qui est assez vivant car on y voit des fervents du culte s’adonner à leur adoration. Du coup, c’est celui que j’ai le plus apprécié. Le Temple de Confucius ne m’a pas plus impressionné et on y fait un rapide tour. Quant à la Cité Interdite, que nous avons visité à notre retour du Xinjiang, ce monument m’a impressionné par l’étendu de l’espace occupé, sinon les temples à l’intérieur ressemblaient à ce que j’avais vu auparavant. Nous avons aussi visité la Mosquée Niu Je, rue du Bœuf[4] située dans le sud-ouest de Pékin. C’est une belle et ancienne mosquée de l’apparence d’un temple chinois, fondé en 990 par Nazruddin, un savant Arabe. Nous y avons apprécié l’accueil qu’on nous y a fait. Il y a une salle pour les femmes, ce qui n’est pas le cas partout.

 

Mon coup de cœur entre tout est la Grande Muraille de Chine! Pour s’y rendre il y a plusieurs bus…Mais je vous avoue qu’après avoir cherché désespérément ces fameux bus écrits en Chinois et que les Chinois nous envoyaient balader d’un endroit à un autre, nous avons fini par prendre un taxi. Nous avons choisi de nous rendre à la porte de Badaling qui était la plus proche (1h30 de route) car nous avions perdu beaucoup de temps. Nous avons donc négocié un prix de 150 yuans pour 3 personnes (soit 20€ en tout) pour l’aller… sans penser au retour (mais ça c’est une autre histoire!). L’endroit est juste magnifique! C’est impressionnant de voir sillonner au loin cette longue muraille dont de nombreux forcenés sont morts à sa construction. Après avoir monté les nombreuses marches, au bout du chemin on peut s’assoir dans un coin et contempler les collines sauvages à perte de vue…Surtout en fin de journée quand la plupart des touristes ont quitté le site (ils viennent tôt le matin pas comme nous!). Là le calme réside et on peut contempler tranquillement ce paysage apaisant. On se réveille de notre contemplation quand il est 19h00 et que le site doit fermer et surtout qu’il faille trouver un moyen de retour en ville. Il n’y avait plus personne, plus de taxis, plus de bus… Alors nous avons improvisé. Un gardien nous a aidé en appelant un ami qui a bien voulu nous emmener moyennant un fort prix que nous avons bien entendu redescendu à un prix plus raisonnable. Il nous a cependant arrêté à la station de métro la plus éloignée du centre ville (on s’est retrouvées dans une station de métro en pleine campagne…). Petite mésaventure qui s’est finalement bien terminée car nous sommes arrivées à destination. Alors un conseil : prévoyez vos arrières, prenez un taxi en négociant un aller/retour.

Malgré tout l’intérêt de la capitale, j’avais hâte de la quitter pour découvrir les merveilles de la nature. Entre autre j’avais envie de voir de mes yeux ces fameuses montagnes colorées comme un arc-en-ciel. Ce fut notre prochaine destination qui n’a pas été un voyage des plus reposants…

 

Chine, la-grande-muraille-de-chine

 

Zhangye Danxia

Zhangye Danxia est ma principale motivation à venir en Chine. Je ne pouvais pas ne pas y aller, et pourtant j’ai failli rater ça! Nous n’avions en effet pas réservé nos billets en avance et les Chinois ont pris d’assaut les billets de train pour cette destination. Il y n’y avait plus aucune place pour nos dates à part des places debout. Il faut savoir qu’entre Pékin et Zhangye Danxia il y a 24h de trajet en train, alors 24h debout c’était juste inconcevable! J’ai fini par trouver une solution en prenant un train pour Lanzhoue (une ville située entre Pékin et Zhangye Danxia) puis un deuxième qui partait de Lanzhoue à Zhangye Danxia et hamdoulilah j’ai pu aller voir ces fameuses montagnes! Cela a été le trajet le plus pénible de ce voyage : nous étions en seconde classe, assises en face d’autres personnes. Il n’y avait donc pas possibilité d’étaler ses jambes. Il y avait le bruit, les odeurs, et j’en passe. Bref c’était folklorique tout ça, aujourd’hui on peut en rire…

 

Chine, gare-urumqi

 

Mais le jeu en valait la chandelle, nous n’avons pas été déçues du spectacle! Avant de découvrir le site des montagnes colorées, nous avons été au parc de Bingou qui est un site situé à trente minutes de Zhangye Danxia. C’est un site qui vaut aussi le détour même s’il n’est pas aussi impressionnant que celui des montagnes colorées. Il s’agit d’un vaste site aux roches rouges de différentes formes. Les Chinois ont beaucoup d’imagination et n’hésitent pas à imager leurs roches comme une des roches qu’ils comparent à une tortue ou un serpent. Pour s’y rendre nous avons réservé un chauffeur à la journée dans notre auberge[5] qui nous attendait à chaque site. Après 3h de visite de Bingou, le clou du spectacle arrive quand on se rend sur le site des montagnes colorées. On commence crescendo avec des montagnes rayées d’un vert pâle. Le temps est gris et ne favorise par la mise en lumière des couleurs…mais plus tard le temps se dégage et nous voilà face à une vue spectaculaire : un paysage peuplé de montagnes zébrées de couleurs ocres et rouges à perte de vue. On en prend plein les yeux! Ces deux parcs peuvent se faire en une seule journée, d’autant que nous avions peu de temps vu nos mésaventures de train (nous avions raté notre deuxième train). L’aventure continue le lendemain en prenant le train vers Turfan (13h de trajet).

La suite sur la province de Xinjiang dans  le prochain article: Turfan, Urumqi, Kashgar

 

 

[1] Beijing Homeky Hotel : N°15, Yu’er Hutong, Nanluoguxiang. Dongcheng District, Beijing, China, 100009.
Tél. : +86 (10) 6407 02 68
[2] Peking International Youth Hostel : n°113-2, Nan Luo Gu Xiang, Dongcheng District, Beijing.
Tél. : +86 (10) 8403 90 98 – Email : pekinghostel@vip.163.com
[3] Maoer Laoli Healt Club : N°3 Eastside Maoer alley, Naluoguxiang, Dongcheng district – Tél. : 13521930519.
[4] La Mosquée du Bœuf : 88 Niu Jie, Pékin
[5] Zhangye Qicai Danxia International Youth Hotel, n° 182 HuanChengXi Road, GanZhou
District, Zhangye, Chine => Le moins : Attention propreté des chambres pas terrible. Le plus : auberge assez bon marché, possibilité de réserver les excursions avec l’auberge, personnel parle anglais.

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le!

 

 

Plus de photos et d’infos? Revenir à la page pays

 

 

 

Aller sur le Forum Chine

Forums Chine

Oh quelle misère ! Aucun sujet n'a été trouvé ici !

Créer un nouveau sujet dans “Chine”

Vos informations: